### #AvecNosBlessées !

L’équipe de l'Esprit de Valmy.

Lockheed Martin C-130J-30 "Hercules" C4

Modérateur : Jean-François BRILLANT

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Jean-François BRILLANT
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 19176
Inscription : mar. 29 janv. 2008 16:42

Lockheed Martin C-130J-30 "Hercules" C4

Message par Jean-François BRILLANT » jeu. 21 mai 2020 15:32

C-130J-30, Hercules C4, Royal Air Force ; 2016

C-130J-30, Hercules C4, Royal Air Force ; 2016

C-130J-30, Hercules C4, Royal Air Force ; 2016

C-130J-30, Hercules C4, Royal Air Force ; 2016

S + KOH : Souffre et Potasse !

La Défense et la Sécurité de la Nation sont l'affaire de chaque Citoyen

Avatar de l’utilisateur
Jean-François BRILLANT
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 19176
Inscription : mar. 29 janv. 2008 16:42

Re: Lockheed Martin C-130J-30 "Hercules" C4

Message par Jean-François BRILLANT » jeu. 21 mai 2020 17:20

Lockheed Martin C-130J-30 Hercules C4 :

Caractéristiques :
Longueur : 34,34m
Envergure : 40,38m
Hauteur : 11,70m
Surface alaire : 162,12m2
Motorisation : 4 turbopropulseurs RollsRoyce AE2100D3 de 4 700 ch unitaires
Vitesse de croisière : 320 nœuds (593 km/h)
Autonomie : 4.900 km
Altitude maximale : 40.000 pieds (12.000 m)
Altitude de croisière : 28.000 pieds (8.500 m)

Equipage :
2 pilotes,
1 opérateur du système d’arme
1 mécanicien navigant.

Généralités :
Le Hercules constitue, dans ses versions C-130J-30 (désignation RAF Hercules C4) et C-130J (désignation RAF Hercules C5), l’épine dorsale du transport tactique de la Royal Air Force depuis sa mise en service en 1999.
Ses capacités et ses systèmes embarqués lui permettent d’opérer depuis des terrains sommaires, dans un environnement hostile, de jour comme de nuit, y compris dans des conditions météorologiques difficiles Ravitaillable en vol, il peut assurer des missions de longue durée. Après embarquement d’un kit ad-hoc, il est en mesure d’assurer des missions de recherche et de sauvetage aéromaritime, comportant le largage de radeaux de sauvetage et d’équipements de survie.

Le Hercules dans la Royal Air Force :
C’est le 2 février 1951 que l’USAF lance une consultation pour le remplacement de ses avions de transport Curtiss C-46 « Commando », Fairchild C-82 « Packet » et Fairchild C-119 « Flying Boxcar ».

Lockheed propose son type L-206 qui est retenu par l’USAF le 2 juillet 1951. Deux prototypes désignés YC-130A sont commandés.

Le premier C-130A Hercules entre en service dans l’USAF en décembre 1956.

La production du Hercules ne s’est pas interrompue depuis lors et a donné naissance à une multitude de versions et de variantes, tant militaires que civiles.

Au milieu des années 60 la RAF doit remplacer ses avions de transport Blackburn Beverley et Handley Page Hastings obsolescents et soulager sa flotte d’Armstrong Whitworth Argosy. L’abandon du programme Armstrong Whitworth AW681 conduit la Royal Air Force à commander 66 C-130K Hercules C1 quasiment identiques au C-130 H de l’USAF.

Le premier d’entre eux effectue son 1er vol le 19 octobre 1966 et est pris en compte en 1967.

En 1975 13 Hercules C1 sont retirés du service à la suite de restrictions budgétaires.

En 1982 la Guerre des Malouines fait apparaître le besoin urgent d’augmenter l’autonomie des Hercules C1 pour leur permettre de réaliser des vols aller-retour de l’île de l’Ascension jusqu’aux Malouines. Un programme de modification en urgence opérationnelle est conduit pour doter le Hercules C1 d’une sonde de ravitaillement en vol. Le premier essai de ravitaillement par un Handley-Page Victor est réalisé le 3 mai 1982. La première mission de guerre est effectuée le 16 mai !

Les avions ainsi modifiés sont désignés Hercules C1P.

A la même époque, les retards dans la mise au point de la version de ravitaillement en vol du VC-10 et la sur-sollicitation de la flotte de Victor
dans l’Atlantique sud amènent la RAF à transformer 6 Hercules C1P en ravitailleurs par adaptation d'un dispositif de ravitaillement dans la rampe arrière. Désignés Hercules C1K ils assureront le soutien des Harrier et des Phantom affectés à la défense de l’archipel des Falkland.

A partir de 1978, 31 Hercules C1 sont portés au standard C-130H-30 par allongement de 37% de leur fuselage. Ils reçoivent la désignation RAF de Hercules C3. Le 1er chantier de modification est réalisé par Lockheed, les 30 suivants sont confiés à la société britannique Marshall.
29 Hercules C3 ont, par la suite, été équipés d’une sonde de ravitaillement en vol et redésignés Hercules C3P .

En 1993 la Royal Air Force exprime le besoin de remplacer rapidement ses Hercules C1 et C3 dont l’utilisation intense accélère le vieillissement. Le projet européen FLA (Future Large Aircraft) qui donnera naissance à l’A400M prenant du retard (l’Armée de l’Air en sait quelque chose !) la RAF décide, en décembre 1994, de commander 15 C-130J-30 (Hercules C4) et 10 C-130J (Hercules C5) pour assurer l’intérim (qui allait être beaucoup plus long que prévu…).

Le 1er Hercules de nouvelle génération arrive en unité le 21 novembre 1999.

En 2010 la RAF décide de retirer ses Hercules C4 et C5 en 2022.

Le 28 octobre 2013 le dernier Hercules de 1ère génération de la RAF est retiré du service.

En 2015, devant les retards accumulés par l’A400M et les importantes limitations de ses capacités tactiques, la RAF décide de prolonger la vie opérationnelle de 14 Hercules C4 jusqu’en 2030…

Pour être complet, il faut faire mention de l'unique Hercules W2, un avion de reconnaissance météorologique, utilisé de 1972 à 2001.
S + KOH : Souffre et Potasse !

La Défense et la Sécurité de la Nation sont l'affaire de chaque Citoyen

Répondre

Revenir vers « Grande Bretagne (1) »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité